[BIOPIC] : COLETTE DE WASH WESTMORELAND !

colette_film_keiraknightley

En salle depuis mercredi, Colette retrace le parcours rocambolesque de la célèbre romancière. De sa Bourgogne natale aux mondanités parisiennes, de la jeune fille sage à la femme rebelle, le réalisateur anglais Wash Westmoreland livre un biopic des plus inspirant.

Elle est sans aucun doute l’une des figures les plus emblématiques de la littérature française. Sa vie à elle-seule, est digne d’un roman. Mariée à 20 ans à Henry Gauthier-Villars (dit Willy), éditeur égocentrique de 14 ans son aîné, réduite pendant des années au rôle de nègre, humiliée par les infidélités de son mari, la jeune femme devient très rapidement un symbole d’émancipation.

Dans ce portrait de femme au destin exceptionnel, la divine Keira Knightley y joue le rôle titre. Habituée aux costumes d’époque, l’actrice britannique incarne avec beaucoup de délicatesse et de sensualité, cette figure féminine de la Belle Epoque.

Quant à la caméra de Wash Westmoreland, elle capte avec subtilité et intelligence cette quête de liberté. Car si Colette est devenue une artiste iconique, voire intemporelle,  c’est avant tout pour son esprit rebelle, qui n’hésitait pas à briser les conventions dans une société dominée par le patriarcat. Ouvrant ainsi les portes du féminisme, l’auteur de Claudine à l’école a su se libérer du joug du mâle dominant pour faire reconnaître son talent aux yeux de tous! “ C’est la main qui tient la plume qui écrit l’Histoire” annonce d’ailleurs la bande annonce!

Un film qui arrive à point nommé à l’heure où le mouvement #MeToo redonne la parole aux femmes!

Colette de Wash Westmoreland – Actuellement en salle

[LONG-METRAGE]: SOFIA DE MERYEM BENM’ BAREK

Sofia de Meryem Benm' Barek

En salle depuis mercredi dernier, Sofia, le premier long-métrage de Meryem Benm’ Barek, a déjà marqué les esprits. Primé à Cannes (Prix du Meilleur Scénario dans la sélection Un certain regard) et Angoulême, Sofia appartient à cette catégorie de films utiles et éclairés, ayant pour but de dénoncer sans pour autant tomber dans la caricature et le manichéisme. Lire la suite