IL ETAIT UNE FOIS… REQUIN CHAGRIN

Après avoir fait sensation avec son EP Sémaphore sorti en 2019, Requin Chagrin refait surface avec Bye Bye Baby, un album immensément magnétique qui nous propulse la tête dans les étoiles. De quoi attirer de nouvelles victimes dans ses filets….

Tout a commencé en 2014 avec ce single inaugural : Adélaïde. Un brassage épatant de surf music, noisy pop et new-wave qui manquait au tableau de la savoureuse scène française. Aussitôt repérée par Nicola Sirkis, Marion Brunetto – de son vrai nom – signe alors sur le label KMS. Un gage de réussite ? Peut-être. Une nécessité de se surpasser et de rivaliser d’ingéniosité? Assurément.

Et du génie et de l’audace, Requin Chagrin n’en manque pas. Aux manettes de tous les instruments – guitare, basse, batterie, synthé – la chanteuse ne s’interdit rien, s’appropriant ainsi les codes d’une dream-pop lumineuse et vaporeuse, héritée des eighties, et ce, dans une profonde humilité. Car pas question d’imiter ou de se comparer. Requin Chagrin déploie un univers qui n’a d’égal que la beauté de ses partitions, toujours tachées de cet encre bleue nuit, rappelant tantôt les profondeurs de l’océan, tantôt, les splendeurs célestes.

Avec ce troisième opus Bye Bye Baby, nul doute que le raz-de-marré Requin Chagrin devrait encore inonder les ondes cet été!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star