IL ÉTAIT UNE FOIS… GHOST !

IL ETAIT UNE FOIS GHOST

Voilà maintenant 4 mois que le fantôme de Sam Wheat hante les rues de la capitale. 30 ans après la sortie du film culte de Jerry Zucker, Ghost a repris vie sur les planches de Mogador, succédant avec brio aux personnages hauts en couleurs de Chicago.

Nouveau défi relevé pour Stage Enternainement! Ghost, le nouveau musical actuellement à l’affiche du Théâtre Mogador, semble attirer les foules, ravies de retrouver les personnages du film.

Le pitch: Jeune couple éperdument amoureux, Molly et Sam s’installent dans un loft à Brooklyn pour s’y construire un avenir radieux. Mais tout bascule quand Sam se fait assassiner dans une ruelle sous les yeux de Molly.  Devenu fantôme, Sam va alors tenter par tous les moyens de reprendre contact avec sa dulcinée.

Portée à l’écran par les inoubliables Patrick Swayze (Sam), Demi Moore (Molly) et Whoopi Goldberg (Oda Mae Brown), cette aventure fantomatique – notamment rendue célèbre par la très sensuelle scène de poterie – avait mis tous nos sens en émoi. Difficile donc de succéder à ces monstres sacrés du cinéma tant le souvenir de leur jeu reste ancré dans nos mémoires! Et pourtant, la troupe du musical y parvient avec virtuosité et élégance ! 

Dans les rôles de Molly Jensen et Sam Wheat, la pétillante Moniek Boersma et le séduisant Grégory Benchenafi, déroulent ainsi toute l’étendue de leur talent : un jeu juste, une présence scénique flamboyante et une voix tout simplement renversante ! 

ghost

Mais c’est à la truculente Claudio Tagbo que l’on doit tous nos moments de rires et de purs divertissement. Atout majeur du spectacle, sa gouaille naturelle fait mouche à chacune de ses apparitions et dépoussière avec habileté et humilité le personnage de Oda Mae Brown, autrefois campé par l’extraordinaire Whoopi Goldberg.

Bien que fidèle au film, le spectacle puise ainsi sa singularité dans une mise en scène moderne et originale, sublimée par un décor inventif et réaliste qui nous plonge en l’espace d’une minute, dans un loft à Brooklyn, dans une banque ou encore dans le métro New-Yorkais.

Saluons aussi la musique de Dave Stewart et Glen Ballard qui restitue avec intelligence et émotion cette l’histoire d’amour ô combien romantique. Le cultissime Unchained Melody des Righteous Brothers n’a incontestablement pas pris une ride!

Ghost Le Musical est à l’affiche de Mogador jusqu’au 21 juin !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star