[SPECTACLE MUSICAL] : ENOOORMES AU THÉATRE TRÉVISE

Enooormes

MotherFucker de Florence Foresti esquissait déjà les déboires et les faux-semblants de la maternité. Avec Enooormes, Emanuel Lenormand et Alyssa Landry dessinent avec plus de nuances cette thématique vieille comme le monde, qui n’a pourtant pas encore révélé tous ses mystères !

De l’envie de fraises à la sempiternelle question du prénom idéal, en passant par l’apprentissage du changement de couches et la prise de poids inéluctable, Enooormes passe au crible toutes les phases émotionnelles et physiques de la grossesse.

Et c’est à travers le portrait de trois jeunes amies, malencontreusement tombées enceintes en même temps, que la maternité va se manifester dans son approche la plus tangible, entre la joie incommensurable de l’une et les angoisses incontrôlées des autres.

Alors que la très prude Capucine (magistralement campée par Cécilia Cara) attend sa progéniture comme le messi, la working-girl so busy Barbara (Magali Bonfils, tout simplement truculente!) a bien du mal à endosser son rôle de future maman. Quant à Mia, jeune rebelle célibataire (Claire Pérot, explosive dans le rôle), elle est hantée par la peur, celle de ne pas pouvoir retrouver son corps de rêve mais aussi celle de ne pas savoir élever son enfant seule.

S’enchaînent alors saynètes divertissantes et situations désopilantes autour de ces trois jeunes femmes que tout oppose. Le tout rythmé par de jolies chansons, à l’écriture certes un peu facile, mais au tempo entraînant. A noter d’ailleurs les voix claires et puissantes des trois comédiennes abonnées aux comédies musicales à succès (Roméo et Juliette pour Cécilia Cara, Cabaret pour Claire Pérot ou encore Voca People pour Magali Bonfils).

Chacune endosse son rôle à la perfection, incarnant son personnage avec la plus grande justesse et la plus grande authenticité. Un nouveau terrain de jeu sur lequel on ne les attendaient pas forcément mais qui laisse pantois tant la performance est remarquable. Chapeau bas mesdames 😉

Enooormes – En alternance avec Anaïs DelvaMarion Posta et Dalia Constantin       

Au Théatre Trévise jusqu’au 28 avril 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s