[COMÉDIE MUSICALE]: WEST SIDE STORY A LA SEINE MUSICALE

West Side Stroy

Pour le 60ème anniversaire de sa création à Broadway, West Side Story s’offre une escale  à Paris pour 33 représentations exceptionnelles à La Seine Musicale, le nouveau complexe culturel niché sur l’Île Seguin.

Voilà plus d’un demi-siècle que ce spectacle mythique – considéré comme la plus grande comédie musicale de tous les temps – foule les planches à coups d’orchestrations sublimes et de chorégraphies impeccables ! Car si ce spectacle a traversé les générations, c’est avant tout pour son histoire  d’amour intemporelle mais aussi pour son contexte de misère sociale encore criant d’actualité.

West Side Story nous replonge ainsi dans la célèbre guerre des gangs où Jets (américains d’origine polonaise, irlandaise et italienne) et Sharks (immigrés venus de Porto Rico) s’affrontent au coeur des bas-fonds new-yorkais des années 50. Dans cette spirale infernale de violence et de haine raciale, se dessine alors une histoire d’amour impossible, entre Tony (membre des Jets) et Maria (soeur de Bernado, chef des Sharks). Un Roméo et Juliette contemporain, une romance tragique magnifiée par la partition de Bernstein!

On se délecte d’ailleurs des prestations vocales remarquables de Kevin Hack, qui campe le personnage de Tony avec brio, et de Nathalie Ballenger, qui endosse avec puissance et émotion le costume de Maria. Leurs duos sur Tonight et Somewhere bouleversent par leur lyrisme et leur solennité! Soutenus par un décor épuré et une lumière élégante, ces morceaux cultes se transforment alors en véritables hymnes à la tolérance.

Mise en scène par Joey McKneely, la pièce retranscrit fidèlement le chef-d’oeuvre chorégraphique de Jérôme Robbins. Les tableaux de ce musical indémodable se succèdent ainsi sur des affrontements stylisés, des ballets majestueux, des prestations de hauts-vol.

On notera d’ailleurs la distribution de qualité: 32 interprètes brillants, pour la plupart américains, parmi lesquels certains sortent du lot, comme l’éclatante Keely Beirne. Somptueuse dans le rôle de la volcanique Anita, elle illumine la scène par sa fougue expansive.

Difficile donc, de ne pas se laisser gagner par la frénésie communicative et l’émotion dramatique qui s’échappent de ce show. Alors laissez-vous emporter, vous avez jusqu’au 12 novembre!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s