[COMÉDIE MUSICALE]: Un Été 44 au Comédia

spectacle-ete44-valeryzeitoun-comedia

Une comédie musicale sur la Seconde Guerre Mondiale et le Débarquement de Normandie? Sur le papier, ce pari fou ne laissait pas forcément présager le meilleur.

Et pourtant, avec Un Été 44, le producteur Valéry Zeitoun parvient à se différencier habilement des autres spectacles historiques en décidant de mettre en lumière le destin de parfaits anonymes: Yvonne, Rose-Marie, Solange, Petit René, Willy et Hans. L’occasion de rappeler que les héros de cette guerre n’ont pas nécessairement leur nom inscrits au dictionnaire, bien au contraire.

Du haut de leur 20 ans, les six personnages habités à la fois par la peur et par l’espoir, retracent ainsi cette période déterminante de la fin de la guerre – du Débarquement de Normandie à la Libération de Paris.

Ces trois mois qui ont changé le monde, ont laissé bien des traces dans les esprits, comme des marques indélébiles que même le temps ne pourrait effacer. Le public ému, happé par ses souvenirs, témoigne d’ailleurs de ce constat. L’occupation nazie, l’exode, l’amour interdit avec un allemand, la mort, la Résistance ou encore le courage au féminin (les Rochambelles)… tels sont les thèmes savamment abordés ici à travers une mise en scène modeste et un décor minimaliste, de quoi rester fidèle à cette époque sombre de l’histoire.

Façonnées par la fine fleur des auteurs et compositeurs français – Maxime Le Forestier, Aznavour, Jean-Fauque, Yves Duteil…- les chansons participent aussi grandement à l’émotion du spectacle et à l’hommage poignant fait aux victimes. On notera notamment le magnifique morceau “Ne m’oublie pas” signé Jean-Jacques Goldman, qui clôture le spectacle pour s’élever comme un véritable hymne à la mémoire des jeunes tombés pour la France: “Mais de toutes ces croix, laquelle est la tienne … 18 printemps c’est pas beaucoup quand t’avais trop a aimé…”

Car côté casting, un Été 44 peut aussi se targuer d’avoir déniché des perles rares! Mention spéciale pour Barbara Pravi qui s’illumine sur “Seulement connu de Dieu” et Nicolas Laurent qui incarne avec humilité le personnage attachant du Petit René.

Un Eté 44 se joue jusqu’au 26 février au Comédia à Paris ! Un spectacle qui mérite d’être vu par petits et grands!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s